The beginning – Blog 1

At Ile de Goree- an island known for its role in the slave trade

Je m’appelle Ariana et actuellement je fais mon stage à African Consultants International (ACI) à Dakar, Sénégal. J’étais à Dakar le semestre dernier donc quand j’ai retourne pour commencer mon stage ce n’était pas un surprise ou une “culture shock”. Par contre, je me sentais que j’ai retourne à ma maison. Ma famille d’accueil était très contente de me voir encore et je me sens très à l’aise à ma maison.

Le semestre dernier j’ai connu le personnelle dans le département de sante au ACI aussi. En collaboration avec ACI, j’ai fait un projet de recherche sur comment combattre le VIH chez les MSM (men who have sex with men). C’était très intéressant et j’ai appris beaucoup. Quand je suis venu pour mon premier jour j’ai pensé que je vais continuer mon travail sur VIH dans la population clés mais j’étais nerveuse qu’ils ne me donneront travaille à faire. Mais quand j’ai arrivé le premier jour, mon patron m’a dit que je vais travailler dans l’équipe d’analyse pour l’enquête CAP. CAP ça ve dire « Connaissance, Attitudes, et Pratiques » de jeunes sur la sante reproductif et sexuel. Donc j’étais très content ! Le fait qu’ACI a fait l’enquête pour mieux comprendre les besoins et la situation des adolescents pour mieux orienter leurs programmes est incroyable. Trop souvent les organisations implémentent des programmes sans faire recherche et sans savoir la situation actuelle.

Visiting my host relative’s art stand to buy a traditional mask

Quand j’ai commencé je me sentais vraiment à l’aise et content d’avoir l’opportunité de participe dans un équipe très organisé et intelligent. Tout le monde au ACI est très gentil. Mais après des semaines de travail, je me rends compte que SPSS est très fastidieux particulièrement quand le questionnaire n’était pas bien programme. ACI est un ONG très estime et productif mais il y a toujours des problèmes et limites. J’ai parlé avec mon patron sur les problèmes que j’ai eu et il m’a dit que nous tous sommes en train d’apprendre et que chaque limite nous permettre de le mieux faire la prochaine fois. Ça m’a inspiré d’avoir plus de patience et de savoir que c’est un processus frustrant mais a même temps gratifiant.

J’espère que je peux continuer d’apprendre de comment faire l’analyse d’une grande enquête. En plus j’espère apprendre de mes collègues sur l’évaluation et le plaidoyer au Sénégal.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *